Derrière la porte secrète Jeu Coopératif de mémory et déduction pour cycle 2 et cycle 3

Jeu d’origine canadienne qui fait appel à la mémoire, la déduction et la coopération. On ne joue pas contre les autres joueurs mais avec ; on ne joue pas contre les autres mais contre le temps (l’horloge). Ce jeu est spécialement adapté à des enfants de cycle 2 et cycle 3.

» Téléchargez ici la fiche pédagogique du Jeu “Derrière la porte secrète” en PDF

» Téléchargez ici la fiche “Questionnaire Cycle 3″  pour le jeu “Derrière la porte secrète” en PDF

Contenu de la fiche pédagogique:

notre coup de coeur:

Jeu d’origine canadienne qui fait appel à la mémoire, la déduction et la coopération. On ne joue pas contre les autres joueurs mais avec ; on ne joue pas contre les autres mais contre le temps (l’horloge).

Jeu de présentation très simple mais efficace en vue du but recherché. Les enfants aiment l’ambiance : les voleurs, le coffre fort et les objets de valeur (trésors) à retrouver, ensemble.

En plus, on peut travailler le lexique de position dans la maison (et le nom des diverses pièces de celle-ci).

Vers quoi ?

Travail sur la mémoire et la coopération. On doit mémoriser des cartes ensemble afin d’être plus efficaces et de retrouver les 3 objets cachés derrière la porte au début du jeu, c’est-à-dire, les 3 objets emportés par les voleurs ! Lorsque l’on a des doutes, il faut oser prendre la parole au sein d’un groupe afin de  discuter, d’ argumenter et de prendre une décision.

Si le jeu s’arrête prématurément à cause de la découverte des 12 horloges, il va falloir faire des déductions afin de trouver les 3 objets cachés derrière la porte secrète.

Compétences travaillées:

- échanger, s’exprimer.

– Participer à un échange : donner un point de vue.

- Mémoriser.

Quand utiliser ce jeu ?

Lors de l’aide personnalisée ou en classe, lors de séances de travail sur le langage oral associé à des activités de mémoire …

Comment mettre en place ce jeu dans la classe, à la maison ?

Au cycle 3, l’enseignant peut préparer un questionnaire : dans un premier temps, le jeu est présenté par groupes de 4 à 6 élèves. Il est laissé en manipulation libre aux élèves afin qu’ils manipulent le matériel et émettent des hypothèses quant à la règle du jeu (sans avoir cette dernière).

L’enseignant présente un questionnaire d’anticipation.

Puis, on fait verbaliser les élèves sur leurs hypothèses et leurs observations :

l’enseignant lit la règle du jeu (ou la fait lire par les élèves suivant leur niveau de compétence en lecture) et les élèves répondent à un questionnaire écrit (ou oral).

« Quand la partie se termine-t-elle ? »

« à quoi servent les points blancs sur le plateau ? »

Après quelques parties, l’enseignant peut interroger les élèves sur leur ressenti par rapport au jeu : « As-tu aimé ce jeu ? Pourquoi ? »

Par exemple :

« Ce jeu se joue par manches. Quand commence la première manche ? »

« à quoi servent les pierres bleues ? »

Après quelques parties, l’enseignant peut interroger les élèves sur leur ressenti par rapport au jeu :

« As-tu aimé ce jeu ? Pourquoi ? »

Tranche d’âge :

à partir du CP jusqu’au CM2 voir plus.

Lien tric trac :

Variables didactiques :

Simplification :

1 / On ne met en jeu que 6 paires d’objets et on cache 2 objets. On mélange les objets restants avec seulement 6 horloges. Les 6 autres sont déjà posées face visible.

2 / Les enfants peuvent encore retourner une carte face cachée même après la dernière horloge découverte.

Complexification :

On peut cacher 4 objets.

Transdisciplinarité :

L’autonomie et l’initiative : échanger, questionner, justifier et travailler en groupe.

Le travail de groupe : pour se répartir les cartes objets dévoilées (qu’il faut retenir).

Autres jeux travaillant la même compétence :

Plus faciles : Le petit verger (Haba), La chasse aux monstres (Le Scorpion Masqué)